PNUD/MJ/CNDH : Justice et Droits Humains : deux piliers incontournables de l’Etat de droit


Blog Single
Le programme des nations unies pour le développement (PNUD), en partenariat avec le ministère de la justice et la commission nationale des droits de l’Homme (CNDH), a organisé jeudi dernier, au Kempinski, une table ronde sur la justice et les droits humains. Présidée par le ministre de la justice, Moumin Ahmed Cheikh, la rencontre a vu la participation de plusieurs partenaires et institutions impliqués dans les droits de l’homme à Djibouti. Dans son mot de bienvenue, la coordinatrice résidente des activités opérationnelles du Système des Nations-Unies en République de Djibouti, Barbara Manzi, a remercié le gouvernement djiboutien pour toutes ses initiatives visant à garantir le respect des droits de l’homme. Elle a également exhorté les participants à conjugueur leurs efforts afin d’appuyer la CNDH dans l’accomplissement de ses missions. Par la suite, le président de la commission nationale des droits de l’Homme, Saleban Omar Oudine, a pris la parole pour retracer l’historique et dresser le bilan des actions de son institution. Il a ensuite sollicité l’appui des différents partenaires afin que le CNDH puisse obtenir l’accréditation de l’Alliance Globale des Institutions Nationales des Droits de l’Homme (AGINDH) d’ici 2020. Pour sa part, le ministre de la justice a félicité le PNUD pour l’organisation de cet atelier. Dans son allocution, il a insisté sur la relation étroite qui existe entre justice et droits de l’homme. Comme l’a rappelé M. Moumin Ahmed Cheikh, la justice djiboutienne doit relever plusieurs défis auxquels il faudra apporter des solutions adéquates. Il a notamment cité l’automatisation du système juridique, la publication des décisions de justice, l’accessibilité de la justice aux populations des régions, l’amélioration des conditions de détention des prisonniers, le renforcement des capacités des juges et des inspecteurs des services judiciaires. La rencontre s’est poursuivie avec la présentation sur les conclusions de la mission effectuée par Marta Vallejo Mestres, spécialiste de l’Etat de droit, de la justice et des droits de l’homme au sein du PNUD. L’objectif de cette table ronde était d’échanger des idées autour des principales conclusions de la mission exploratoire organisée par le PNUD pour identifier les domaines de travail les plus stratégiques en matière de justice et des droits de l’homme.

Le Ministre

M. Moumin Ahmed Cheik

MINISTRE DE LA JUSTICE ET DES AFFAIRES PENITENTIARES, CHARGE DES DROITS DE L'HOMME